Les mondialistes sont les pires ennemis du genre humain

23720

 

Les mondialistes demandent que la population mondiale soit complètement vaccinée avec leurs injections expérimentales de Covid-19, en d’autres termes, ils veulent un contrôle total des politiques de santé mondiales pour imposer l’utilisation de masques faciaux et des programmes de vaccination sans fin, par le biais de mandats imposés par les gouvernements à la population, bien que les injections expérimentales de Covid-19 provoquent des dégâts et tuent des milliers de personnes dans le monde.

Il devient aveuglant que leur projet globaliste vise à réduire considérablement la population sur terre et ils ont un agenda à plusieurs variables pour y arriver. La santé, mais aussi l’alimentaire, et c’est en ce sens que cette sécheresse peut légitimement susciter beaucoup de questions.

Les comploteurs mondialistes ont commencé leur plan d’action pour mettre en œuvre leurs mandats de vaccination dès l’annonce de l’urgence de santé publique, mais certains gouvernements ont rejeté l’idée dès le départ. Le 3 décembre 2020, le ministre brésilien des Affaires étrangères, Ernesto Araujo, a clairement rejeté l’agenda de la Grande Réinitialisation du Forum économique mondial en s’adressant à la session spéciale des Nations Unies (ONU) sur le COVID-19 en déclarant que “Ceux qui n’aiment pas la liberté essaient toujours de profiter des moments de crise pour prêcher la réduction de la liberté. Ne tombons pas dans ce piège”. Dans sa conclusion, M. Araujo expose clairement la position du Brésil sur l’idée du Great Reset :

« Les libertés fondamentales ne sont pas une idéologie. La dignité humaine requiert la liberté autant que la santé et les opportunités économiques. Le contrôle social totalitaire n’est le remède à aucune crise. Ne faisons pas de la démocratie et de la liberté une victime de plus du COVID-19 ».

 

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES