Un récent discours de Poutine commenté par LIESI – Partie 2

25222

 

« C’est pourquoi l’Occident collectif – le soi-disant Occident collectif – sape délibérément le système de sécurité européen et noue sans cesse de nouvelles alliances militaires. L’OTAN se faufile vers l’Est et développe son infrastructure militaire. Elle installe notamment des systèmes de défense antimissile et augmente la puissance de ses forces offensives. Hypocritement, cela est justifié par la nécessité de renforcer la sécurité en Europe, mais en réalité, c’est exactement le contraire qui se produit. En outre, les propositions de mesures de sécurité mutuelles présentées par la Russie en décembre dernier ont une fois de plus été ignorées. Ils ont besoin de conflits pour préserver leur hégémonie. C’est pour cette raison qu’ils ont désigné le peuple ukrainien pour servir de chair à canon. Ils ont mis en œuvre le projet anti-russe et ont toléré la propagation de l’idéologie néonazie. Ils ont détourné le regard lorsque les habitants du Donbass ont été assassinés par milliers, et ils ont continué à fournir des armes, y compris des armes lourdes, au régime de Kiev, ce qu’ils font encore aujourd’hui. Dans ces circonstances, nous avons pris la décision de mener une opération militaire spéciale en Ukraine, une décision pleinement conforme à la Charte des Nations unies. Il a été clairement indiqué que les objectifs de cette opération étaient de garantir la sécurité de la Russie et de ses citoyens et de protéger les habitants du Donbass d’un génocide. La situation en Ukraine montre que les Etats-Unis tentent de faire durer ce conflit. Ils agissent de la même manière ailleurs et alimentent le potentiel de conflit en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Comme tout le monde le sait, les Etats-Unis ont récemment fait une nouvelle tentative délibérée d’attiser les flammes et de semer le trouble dans la région Asie-Pacifique. L’escapade des Etats-Unis vis-à-vis de Taïwan n’est pas seulement le voyage d’un politicien irresponsable, mais fait partie d’une stratégie américaine ciblée et consciente visant à déstabiliser la situation et à semer le chaos dans la région et dans le monde. Il s’agit d’une démonstration éhontée de mépris pour les autres pays et pour leurs propres obligations internationales. Nous considérons qu’il s’agit d’une provocation soigneusement planifiée. »

Le voyage de la sataniste Pelosi a été délibéré, notamment parce que cette politicienne est un agent communiste de Pékin depuis de nombreuses années. Poutine ne le dit pas parce que cela impliquerait de modifier considérablement SA propre analyse de la situation. Les blocs de commandement russo-chinois bénéficient outrageusement d’appuis au sein du Congrès et de l’administration américaine. Il existe des forces puissantes qui furent à l’origine du développement du communisme en Russie et en Chine. Ces forces se retournent aujourd’hui contre les Etats-Unis et l’Occident afin de faciliter la suite du grand chaos géopolitique.

« Il est clair qu’avec ces actions, les élites mondialistes occidentales tentent notamment de détourner l’attention de leurs propres citoyens des problèmes socio-économiques urgents tels que la baisse du niveau de vie, le chômage, la pauvreté et la désindustrialisation. Ils veulent rejeter la responsabilité de leur propre échec sur d’autres pays, à savoir la Russie et la Chine, qui défendent leur point de vue et élaborent une politique de développement souveraine sans se soumettre aux diktats des élites supranationales. »

Ce sont les élites occidentales qui mènent clairement leurs propres nations au chaos. La crise énergétique est avant tout le fruit de leurs décisions. Et que dire de la crise alimentaire qu’ils souhaitent voir s’amplifier en poursuivant un plan machiavélique dont il faut espérer que la divine Providence ne permettra pas.

« Il est évident que seul un renforcement radical du système actuel d’un monde multipolaire permettra de réduire les tensions dans le monde, de surmonter les menaces et les risques militaro-politiques, d’améliorer la confiance entre les pays et de garantir leur développement durable. Je le répète, l’ère du monde unipolaire appartient au passé. Quels que soient les bénéficiaires du modèle mondialiste actuel qui s’accrochent à des conditions familières, il est voué à disparaître. Les changements géopolitiques historiques vont dans une toute autre direction… »

Pourquoi parler de développement DURABLE ?… un terme de l’ennemi à une connotation si singulière. On sait que Poutine est membre et participant de sociétés secrètes mondialistes. Il ne faut pas tomber dans l’angélisme ; quand Poutine parle d’un monde unipolaire, il se garde bien d’évoquer qu’il a les mêmes intentions que les néo-conservateurs américains, mais avec une puissance moindre. Il a toujours eu la nostalgie de l’Union soviétique et la gestion de la dissidence présente tellement de caractéristiques communes avec les tyrans de l’Ouest… Que dire encore de sa politique vaccinale ? Il est crucial de rester objectif dans le drame historique que nous vivons et ne pas sombrer à préférer un camp par rapport à l’autre car le Prince de ce monde reste toujours le dominant des blocs de commandement qui agissent en dehors des limites données par la divine Providence.

 

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES