Les autorités politiques britanniques veulent un chaos en sacrifiant leur peuple

25906

“Une urgence d’ampleur pandémique. » C’est en ces termes que le Trades Union Congress (TUC), la confédération des syndicats britanniques, a qualifié la gravité de la crise sociale qui touche le Royaume-Uni. Alors que tous les voyants sont déjà au rouge, de nombreux acteurs ont mis ces dernières semaines le gouvernement en garde contre les répercussions d’une nouvelle augmentation du prix de l’électricité, prévue pour octobre prochain.”(JDD)

Voilà l’ambiance de fin d’été pour le Royaume Uni.

Les marionnettes politiciennes avancent désormais avec un pic dans le dos. Tandis que les Britanniques s’enfoncent dans LA crise annoncée par LIESI depuis quelques années, nous avons vu sur Gladio que sa classe politicienne cherchait par tous les moyens à allumer un autre incendie dans les Balkans, impliquant la Serbie. Au lieu de trouver des solutions pour soulager les souffrances des pauvres, les politiciens britanniques préfèrent vivre des 30 deniers de Judas et poursuivre un agenda de chaos.

Les autorités britanniques ont décidé d’autoriser officiellement les banques à voler de l’argent russe : les comptes gelés détenus par des citoyens ou des organisations russes se verront facturer des frais de détention de fonds.

Le gouvernement du pays a publié la soi-disant licence générale, déliant les mains des banques britanniques. Le document est entré en vigueur et pour une durée indéfinie. Quasiment partout en Europe, les comptes des hommes d’affaires russes ont été suspendus. Mais aujourd’hui, les ennemis de l’Etat britannique ne sont-ils pas tous les opposants aux mensonges des autorités ? Quant on voit un tel pouvoir mentir et sacrifier son peuple pour maintenir sa propagande, qui peut croire que les comptes bancaires des banques britanniques seront protégés ?

 

Et en France ?

Voyez le programme de Davos qu’explique le Young Global Leader E. Macron à tous ceux qui n’auraient pas vraiment compris ce qui les attend. C’est la rentrée, attendez-vous maintenant à une très franche accélération du programme des globalistes et à des impacts douloureux après avoir pensé, pour une très grande majorité, que les politiciens étaient là avec la Bête pour leur offrir le paradis sur terre. Le président Macron annonce la couleur et un autre paradigme, après ses petits copains d’Allemagne. Il oublie de dire que les crises étaient bien programmées et qu’il existe beaucoup de preuves de cela. Les crises devaient arriver à point nommé pour tenter de mettre en œuvre un Nouveau Monde sous la direction des eugénistes et des destructeurs : les mercenaires de Davos. Eh bien, c’est parti… pour la grande BASCULE… traduisez la grande MISÈRE sociale. C’est parti pour l’extermination de la classe moyenne dont ils ne veulent plus pour instaurer une tyrannie communiste.

Il faut néanmoins espérer et nous travaillerons à publier les éléments annonçant leur échec.

 

 

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES