Russie, Iran et Azerbaïdjan unis pour contourner les sanctions occidentales – Partie 1

26755

 

Par A. Adel – Le 22 août, la Russie, l’Iran et l’Azerbaïdjan ont signé à Téhéran un mémorandum visant à simplifier les voies de transit, à améliorer les relations commerciales entre les trois pays et à développer la logistique vers le continent européen. Cette signature est une étape importante vers le futur corridor de transport international Nord-Sud, qui offre une alternative plus courte au tracé du canal de Suez. Par rapport à la route maritime passant par le canal de Suez, la distance est réduite d’environ deux fois, ce qui réduira le coût du transport d’environ 30% et fera gagner du temps.

Le corridor Nord-Sud est un réseau multimodal de transport maritime, ferroviaire et routier entre la Russie et l’Inde, avec une plaque tournante maritime en Iran. Le corridor n’est pas soumis aux sanctions imposées contre la Russie et l’Iran, car l’Occident lui permet de rivaliser avec l’initiative chinoise “la Nouvelle Route de la Soie”. Le corridor Nord-Sud doit être traduit comme un projet purement eurasiatique.

Ce corridor ne sera pas seulement une artère mondiale qui intégrera davantage ces pays et leurs économies, mais agira comme un outil géopolitique pour renforcer un ordre mondial multipolaire. Il est prévu que jusqu’à 30 millions de tonnes de marchandises seront transportées par le corridor chaque année et aideront ces pays à contourner les sanctions.

Le mémorandum est important pour le commerce bilatéral de la Russie avec l’Azerbaïdjan et l’Iran, ainsi que pour la connexion avec les pays du golfe Persique, l’Inde et même l’Asie du Sud-Est. La Russie étant désormais le pays le plus sanctionné au monde et les ports européens étant fermés aux navires russes, le pivot vers l’est de Moscou est établi. De cette manière, la création d’itinéraires de transport alternatifs av favoriser les intérêts économiques de la Russie.

En signant le mémorandum, les trois Etats ont lancé un processus de création d’un corridor commun pour la livraison de diverses marchandises et ont commencé à créer un guichet logistique et douanier unique pour une livraison fluide, stable et rapide des marchandises. Non seulement, cela va améliorer la logistique entre les pays, mais la Russie devrait commencer à recevoir des produits d’Asie du Sud et du Sud-Est, beaucoup plus rentables que leurs homologues occidentaux !

Pour la Russie, il s’agit d’un grand projet qui rapportera des milliards de dollars de revenus et renforcera sérieusement sa position géopolitique. Etant donné que l’Azerbaïdjan entretient des relations tendues avec l’Iran et la Russie sur la situation au Haut-Karabakh, la signature d’un tel mémorandum crée également des intérêts communs entre les trois pays, ce qui aura le potentiel de modérer la nature agressive de Bakou.

L’année dernière, les échanges commerciaux entre la Russie et l’Iran ont augmenté de plus de 81% et ont atteint 4,1 milliards de dollars; avec l’Inde, il a augmenté de 62,7% et se sont élevés à près de 4,5 milliards de dollars ; et, de 12,1% avec l’Azerbaïdjan. Bien qu’impressionnant, on s’attend à ce que les échanges commerciaux montent en flèche avec le corridor Nord-Sud…

 

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES