Que penser des prières faites pour des biens temporels ?

26030

 

Article pour le dimanche 04 septembre – En ce qui concerne les prières adressées à Dieu pour ses besoins temporels, saint Augustin nous éclaire dans dans son Sermon CCCLIII : Aliquando iratus dat […] aliquando propitius negat.

« On peut dire à l’égard de ces sortes de prières ce que Jésus disait aux enfants de Zébédée qui voulaient avoir les deux premières places dans son royaume : ‘‘Vous ne vous rendez pas compte de ce que vous demandez, Nescitis quid petatis.’’ En effet, vous ignorez quels sont vos [pour vous] véritables biens par rapport à la vie présente.

Samson demande à être uni pour toujours à une femme perfide et volage dont la société fait l’opprobre et le malheur de sa vie. Rachel, honteuse et désolée de sa stérilité, demande à Dieu des enfants qui causent sa mort. […]
Nous ignorons pareillement quels sont nos [pour nous] véritables maux par rapport à la vie présente. Joseph, en butte à la haine et à la jalousie de ses frères, enfermé dans une citerne, ensuite vendu à des étrangers dont il est l’esclave, calomnié par la femme de son maître, chargé de fers comme un criminel et précipité dans un antre obscur, pouvait-il s’imaginer que ces tragiques événements étaient ménagés [préparés] par la Providence pour le rendre maître du sort d’Egypte, et pour lui faire partager la puissance de Pharaon ?

L’accomplissement de nos demandes à l’égard des biens de la vie présente [physiques, matériels], est souvent un effet de la colère de Dieu : Aliquando iratus dat. Le refus de ces mêmes demandes est souvent une marque de Sa bonté : aliquando propitius negat. »
Dans le même ordre d’idées, mais en ce qui concerne les besoins spirituels, Padre Pio dira : « Si le Seigneur te laisse tomber dans quelque faiblesse, ce n’est pas pour t’abandonner ; bien au contraire, Il désire t’affermir dans l’humilité et la vigilance ».

 

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES