Mesure t-on vraiment le danger de l’inflation ?

1241

Nos contemporains n’en sont pas encore conscients, mais nous sommes déjà dans un krach financier. Toutes les monnaies sont en train de s’effondrer les unes par rapport aux autres, et par conséquent cela signifie qu’il y a une chute drastique du pouvoir d’achat. Les gouvernements mentent sur l’inflation afin de cacher cet effondrement qui est pourtant bien réel. On ment sur le montant de l’inflation, pour ne pas augmenter les salaires et, par conséquent, au fil des mois, le pouvoir d’achat décline drastiquement. Les gens continuent de travailler sérieusement, tandis que les banques centrales impriment de plus en plus.

Les marchés financiers ne sont pas encore, d’une manière visible, dans une situation de krach, mais la classe moyenne, elle, est déjà considérablement impactée par un effondrement du niveau de vie. Les gens ont accumulé des dettes dans des conditions disproportionnées par rapport à ce qu’ils gagnent aujourd’hui et à ce qu’ils percevront demain.

Nos contemporains n’ont cessé de travailler depuis des années en acceptant des cotisations de plus en plus importantes, décidées par les gouvernements successifs, sans se douter que les fonds de pension utilisent ces sommes pour spéculer ouvertement. Réellement, elles perdent de plus en plus d’argent, et les retraites que l’on pense pérennes ne le sont pas du tout. On entretien l’illusion que cet argent est là et que notre avenir de retraité est assuré, mais c’est une illusion car masqué par l’impression massive des banques centrales et l’endettement considérable des Etats.

Si jamais ce monde de l’illusion vient à disparaître, quel sera le constat que feront les gens ? Ils découvriront que leur fonds de retraite ont fondu comme neige au soleil et que les caisses sont finalement vides. Ils ont travaillé plusieurs décennies pour gagner de l’argent tandis que les banquiers internationaux ne gagnent pas d’argent, mais l’argent travaille pour eux.

Comment alors compenser les erreurs dramatiques des gestionnaires de tels fonds, qui ont transformé l’argent difficilement et durement gagné tout au long d’une vie, en une somme jouée au casino de Wall Street, de la City ou de n’importe quelle autre place financière, dépendante de la politique monétaire des banques centrales? Et donc, du marché de la dette.

 

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici