Une coalition de pays veut dynamiter le bloc des banques anglo-saxonnes manipulant les cours des métaux précieux -Partie 3

770

Pour l’URA, “la réforme du marché mondial de l’or” est “proposée pour priver Londres et New York de leur monopole”. La RBC affirme que “le ministère des finances estime que la création d’une nouvelle structure : 1) peut détruire le monopole de la LBMA, 2) créer une puissante association internationale des participants à l’industrie des métaux précieux, 3) et assurer le développement stable de l’industrie à la fois en Russie et dans le monde entier”.

En fait, les trois sources d’information utilisent le mot “détruire” en relation avec le monopole de la LBMA sur la fixation des prix des métaux précieux :

RBC – “Le ministère des Finances estime que la création d’une nouvelle structure peut détruire le monopole de la LBMA”.

Prime – “La création d’une telle structure sera en mesure de détruire le monopole de la LBMA dans les plus brefs délais”.

URA – “La création d’un nouvel étalon-or à l’avenir est capable de détruire le monopole de Londres sur la fixation des prix sur le marché des métaux précieux”.

Alors que l’éjection par la LBMA, la LPPM et le COMEX des raffineurs russes des listes de “bonnes livraisons” et de “raffineurs agréés” peut commodément servir de catalyseur pour expliquer cette nouvelle “proposition” de la Commission économique eurasienne (CEE) visant à créer un étalon mondial de Moscou et une bourse des métaux précieux basée à Moscou, il faut suivre l’idée développée par Sergei Glazyez. Il va de soi que cette proposition a probablement été planifiée et recherchée bien à l’avance et est restée sur une étagère en attendant d’être mise en œuvre au bon moment.

Qui est donc Sergei Glazyev qui, par l’intermédiaire de la Commission économique eurasienne (CEE), est à l’origine de la proposition de créer une structure d’échange et de tarification entièrement nouvelle, dirigée par la Russie, pour les marchés mondiaux des métaux précieux? Actuellement, Glazyev, né en Ukraine d’un père russe et d’une mère ukrainienne, est un homme politique russe et l’un des principaux économistes de Russie. Il siège au conseil d’administration de la CEE en tant que commissaire à l’intégration et à la macroéconomie.

Au cours de sa carrière, Glazyev a été, entre autres, député à la Douma d’Etat, ministre des Relations économiques extérieures de la Fédération de Russie, conseiller du président de la Fédération de Russie (2012-2019), candidat à la présidence russe, et est également professeur d’économie à l’université, et membre à part entière de l’Académie des sciences de Russie.

En avril 2022, M. Glazyez a accordé une interview intéressante à Pepe Escobar sur son point de vue concernant un nouveau système financier mondial, et sur les raisons pour lesquelles, selon lui, le système dominé par le dollar américain est voué à l’échec. En ce qui concerne la “proposition” de la CEE/UEE, un certain nombre de points ressortent.

Glazyez fait référence aux travaux préparatoires que lui et ses collègues ont effectués sur “une nouvelle monnaie commerciale synthétique basée sur un indice des monnaies des pays participants” à laquelle “une vingtaine de produits négociés en bourse peuvent être ajoutés”. Sur cette base, une unité monétaire peut être créée.

Selon M. Glazyez, “après le gel des réserves de la Russie en dollars, en euros, en livres et en yens, il est peu probable qu’un pays souverain continue à accumuler des réserves dans ces monnaies. Leur remplacement immédiat, ce sont les monnaies nationales et l’or.”

La phase de formation des prix “pilotée par les prix aux différentes bourses, libellés en dollars” est presque terminée, selon Glazyez. La formation des prix va maintenant se déplacer vers les monnaies nationales. Ensuite, “l’étape finale de la transition vers le nouvel ordre économique impliquera la création d’une nouvelle monnaie de paiement numérique, fondée sur un accord international basé sur des principes de transparence, d’équité, de bonne volonté et d’efficacité”. Glazyez s’attend “à ce que le modèle d’une telle unité monétaire que nous avons développé joue son rôle à ce stade.” “Une telle monnaie peut être émise par un panier de réserves monétaires des pays des BRICS”, et “le panier pourrait contenir un indice des prix des principales matières premières négociées en bourse : or et autres métaux précieux, métaux industriels clés, hydrocarbures, céréales, sucre, ainsi que l’eau et autres ressources naturelles”“un système indépendant de règlements internationaux dans l’EAEU, l’OCS et les BRICS, qui pourrait éliminer la dépendance critique du système SWIFT, contrôlé par les Etats-Unis.”

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici