Une coalition de pays veut dynamiter le bloc des banques anglo-saxonnes manipulant les cours des métaux précieux -Partie 4

804

Cette idée a aussi été émise par Sergei Silvestrov, du conseil scientifique du Conseil de sécurité russe, notamment dans un article publié le 4 juillet 2022 par URA. Silvestrov affirme que les Russes ont travaillé sur un algorithme qui évalue une série de produits de base en termes d’or, et ajoute des produits de base à un panier d’or et de devises pour produire une valeur intrinsèque pour un moyen de paiement. Cet algorithme est appelé “règlement en or”. “Par conséquent, le rouble russe et la monétisation ne seront pas déterminés par l’équilibre de l’offre et de la demande par rapport aux monnaies de réserve. Et pas seulement par l’or non plus, mais par un large éventail de valeurs en matières premières et en devises produites par les producteurs nationaux. Il convient de noter que 40% de ces valeurs sont produites dans la Fédération de Russie, 60% dans les pays de l’EAEU et 80% dans les pays du BRICS. Justement dans ces pays, dont certains subissent aujourd’hui la pression des sanctions, dont le but ultime est d’établir le contrôle des ressources.”

Sergei Silvestrov ajoute : “De sérieux travaux préparatoires sont en cours, et de nombreux ministères y portent un intérêt pratique. La communauté des experts de l’Union eurasienne et des BRICS s’intéresse à ce sujet. Les résultats de ces travaux peuvent servir de base à l’introduction d’une unité de compte internationale dans le cadre de l’Union économique eurasiatique.”

Dans une interview encore plus récente, le 24 août, avec le quotidien économique russophone Vedomosti, Sergey Glazyev fait référence au projet d’étalon-or eurasien de Moscou, et à la nécessité pour la Russie de continuer à acheter de l’or : “Il est maintenant nécessaire de reconstituer [les ex-réserves] principalement par l’achat d’or. La Banque centrale doit augmenter l’activité dans cette direction et porter à 80% la part de l’or dans la composition des réserves d’or”. Glazyev a annoncé la nécessité de coter l’or russe sur les marchés mondiaux. “Cela signifie que vous devez introduire votre propre étalon-or, qui serait reconnu au niveau international, avec une cotation de l’or à la Bourse de Moscou et vous débarrasser complètement de la Bourse de Londres.” “Dans le même temps, nous pourrions introduire un nouvel instrument international de paiement et de règlement – un stablecoin arrimé à l’or – et le proposer à tous les pays asiatiques. A l’avenir, d’autres matières premières produites dans les pays de l’OCS pourront être ajoutées à l’or comme garantie de la nouvelle monnaie de règlement mondiale”.

Pour rappel, l’OCS désigne l’“Organisation de coopération de Shanghai” dont les membres sont la Chine, l’Inde, la Russie, le Pakistan, le Kazakhstan, le Tadjikistan, le Kirghizistan et l’Ouzbékistan. Quatre Etats observateurs souhaitent également devenir membres à part entière (Afghanistan, Belarus, Iran et Mongolie) et six partenaires de dialogue (Arménie, Azerbaïdjan, Cambodge, Népal, Sri Lanka et Turquie). L’Iran est en passe de devenir un membre à part entière de l’OCS, tandis que l’Egypte, le Qatar et l’Arabie saoudite deviennent des partenaires de dialogue.

Nous terminerons cette série demain par la conclusion.

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici