Une nouvelle étape est franchie vers une nouvelle guerre mondiale

1070

Dans une allocution nationale qui a été retardée et juste avant les votes dans quatre régions ukrainiennes pour rejoindre la Russie, le président russe Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation militaire partielle tout en promettant d’utiliser tous les moyens nécessaires pour défendre la Russie. Il s’est engagé d’annexer les territoires déjà occupés par la Russie, faisant monter les enchères dans le conflit vieux de sept mois.

Qualifiant ces mesures de “mesures urgentes et nécessaires pour défendre la souveraineté, la sécurité et l’intégrité territoriale de la Russie”, Poutine a déclaré que la Russie combattait toute la puissance de l’OTAN. Les Etats-Unis et leurs alliés, a-t-il dit, cherchent à « détruire » la Russie.

La mobilisation partielle signifie que les réservistes seront enrôlés dans le service militaire, a déclaré Poutine, à partir de maintenant. Les forces armées ne feront appel qu’aux réservistes militaires et à ceux qui ont terminé leur service national, a déclaré le président en promettant qu’ils bénéficieront d’une formation supplémentaire ainsi que de tous les avantages dus aux personnes impliquées dans le service actif.

La mesure est “raisonnable et nécessaire” dans les circonstances actuelles, a déclaré Poutine, ajoutant qu’il avait déjà signé un ordre pour que l’appel commence immédiatement.

Dans son discours, Poutine a accusé Kiev de se retirer des pourparlers de paix, agissant sur les ordres directs de ses alliés occidentaux. Au lieu de négocier, le gouvernement ukrainien a renforcé son armée avec des troupes formées par l’OTAN, dont beaucoup sont des extrémistes néonazis, a-t-il déclaré. Poutine a également accusé l’Occident d’utiliser le “chantage nucléaire” contre la Russie, notant que “si son intégrité territoriale est menacée, la Russie utilisera certainement tous les moyens à sa disposition” pour défendre le territoire russe. “Ce n’est pas du bluff.”

Les forces russes envoyées en Ukraine en février ont sécurisé une grande partie du territoire revendiqué par les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, ainsi que certaines parties de l’Ukraine, et la ligne de front qui en résulte s’étend sur plus de 1 000 km, selon le président russe.

Poutine a également commenté les prochains référendums dans les deux républiques du Donbass et dans deux régions d’Ukraine actuellement contrôlées dans une large mesure par les troupes russes. Les territoires, qui comprennent les provinces de Louhansk, Donetsk, Kherson et Zaporizhzhia, ont annoncé des plébiscites pour savoir s’ils feraient partie de la Russie, les scrutins devant commencer vendredi. Poutine a déclaré que son gouvernement respecterait le résultat des quatre référendums et assurerait la sécurité du processus de vote.

Quelques autres faits saillants notables du discours de Poutine : les contrats de réserves durent « jusqu’à la fin de la période de mobilisation partielle », c’est-à-dire indéfiniment. Les gouverneurs des régions russes décident qui et combien de personnes sont envoyées au front. Le décret complet de Poutine sur la mobilisation peut être consulté sur le  site Web du Kremlin, bien qu’il soit bloqué pour la plupart des navigateurs occidentaux. Il indique que les Russes mobilisés seront traités de la même manière que les troupes sous contrat. Les critères d’exemption sont l’âge, la santé, le fait d’être en prison et de travailler dans l’industrie de l’armement.

En attendant, la Réserve fédérale poursuit sa politique de destruction de l’économie occidentale, en suivant un modèle keynésien qui n’a strictement rien à voir avec la question inflationniste du jour. Il ne faut pas chercher à comprendre avec les schémas classiques proposés. Le jeu machiavélique imposé aux populations suit des règles très particulières et occultes. Si on ne fait pas d’effort pour les connaître, on ne peut pas anticiper ce qui se met en place, ni comprendre pourquoi la tête de plusieurs des dirigeants occidentaux sera demain tranchée. Quand on décide de partager son lit avec le diable et qu’on lui confie sont destin, il ne faut pas espérer un avenir radieux… Enfin, pour les raisons que nous venons d’évoquer, il ne faut surtout pas prendre parti pour un camp ou pour un autre: telle est la grande tentation que propose le Malin aux âmes très insouciantes. Que cela soit bien clair !

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici