Les peuples finiront par comprendre qu’il y a un complot énergétique pour les appauvrir

1008

Par I. Slav – La semaine dernière, les médias se sont précipités pour rapporter que les prix du gaz naturel aux Etats-Unis avaient fortement chuté après que les syndicats et les compagnies de chemin de fer ont conclu un accord de principe qui a évité une grève potentiellement dévastatrice. En effet, les prix du gaz naturel ont chuté de près d’un dollar par million d’unités thermiques britanniques, aidés par une constitution respectable des stocks. Et pourtant, les stocks restent inférieurs à la moyenne saisonnière, les exportations atteignent des taux records et les producteurs commencent à avoir du mal à répondre à la demande, tant au pays qu’à l’étranger.

John Kemp de Reuters a écrit  dans une chronique récente que la consommation de gaz domestique et internationale avait atteint des niveaux record et que les producteurs de schiste – ceux qui représentent l’essentiel de la production de gaz naturel aux Etats-Unis – avaient du mal à rattraper cette demande.

Pendant ce temps, bien que plus élevés sur une base hebdomadaire, les stocks sont restés au deuxième plus bas pour cette période de l’année au cours des douze dernières années, a noté l’analyste de marché de Reuters. Il a également ajouté qu’il n’y avait aucun signe d’amélioration du niveau des stocks malgré la hausse des prix.

Rien de tout cela ne suggère que des prix plus bas pour le gaz naturel arrivent aux Etats-Unis ou sur les marchés internationaux alors que l’hémisphère nord se dirige vers l’hiver. Au contraire, les derniers chiffres suggèrent davantage de difficultés financières pour les consommateurs de gaz.

Au printemps, les dirigeants de la société d’investissement Goehring & Rozencwajg ont déclaré que les prix du gaz américain convergeaient vers les prix internationaux vers la fin de 2022. Ils ont noté quelque chose que peu d’autres analystes ont tendance à mentionner : la concentration d’une grande partie de la production de gaz américaine dans une poignée de champs , avec seulement deux – Marcellus et Haynesville – représentant jusqu’à 40% du total.

Le Permien contribue à 12% supplémentaires de la production totale de gaz aux Etats-Unis, et le nombre de plates-formes dans le Permien a diminué pendant deux semaines consécutives, selon les dernières données. Moins de forage signifie moins de gaz associé à ajouter au total national.

Pendant ce temps, du côté de la demande, la production d’électricité aux Etats-Unis devrait atteindre un niveau record cette année, a noté Kemp dans sa chronique, tirée par le rebond économique post-pandémique. Un été plus chaud y a également contribué. Un hiver froid pousserait certainement la consommation de gaz encore plus haut.

Un autre contributeur est le manque de sources alternatives de production d’électricité : les centrales au charbon sont en train d’être retirées et les sécheresses dans de nombreuses régions du pays ont compromis sa capacité hydroélectrique, a également noté l’analyste de Reuters.

Bien que cela se produise chez nous, la demande de gaz reste également forte dans le monde entier, car tout le monde cherche à s’approvisionner en carburant pour l’hiver. Les sociétés énergétiques américaines exportent du gaz naturel liquéfié à des taux record. Et le mécontentement à la maison commence à pointer le bout de son nez.

«Nous apprécions que l’administration [Joe] Biden ait travaillé avec des alliés européens pour développer les exportations de carburant vers l’Europe. Un effort similaire devrait être fait pour la Nouvelle-Angleterre», a écrit un groupe de gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre dans une lettre adressée à la secrétaire à l’Energie Jennifer Granholm cet été, selon un rapport du Financial Times.

Les gouverneurs ont ensuite appelé l’administration à s’assurer qu’il y avait suffisamment de GNL pour les consommateurs américains, demandant essentiellement aux politiciens de réduire les exportations de GNL. Cela n’augure rien de bon pour l’équilibre du marché américain du gaz…

L’Energy Information Administration a révisé ce mois-ci à la hausse ses prévisions de prix du gaz pour l’ensemble de l’année, voyant le produit de base en moyenne 9 $ par mmBtu au dernier trimestre avant de tomber à 6 $ par mmBtu en 2023. La baisse résulterait de l’augmentation de la production locale de gaz, a noté l’EIE.

Dans l’intervalle, cependant, jusqu’à ce que cette augmentation de la production se matérialise à un degré qui commence à affecter les prix, il semble qu’il n’y ait qu’une seule voie pour aller vers de nouveaux sommets. Alors que la saison de chauffage approche à grands pas en Europe et aux Etats-Unis et que de nombreuses personnes dans les deux endroits utilisent le gaz pour se chauffer, les perspectives de prix du gaz ne semblent pas bonnes du point de vue du consommateur. Cela semble bien du point de vue d’un exportateur de gaz, cependant.

Il est peu probable que les prix du gaz aux Etats-Unis grimpent près des niveaux européens, mais ils ont augmenté de 300% par rapport à il y a quelques années, lorsque le gaz était bon marché parce qu’il était abondant. Ce type d’augmentation de prix affecte tout le long de la chaîne d’approvisionnement qui implique l’électricité produite à partir de gaz, envoyant des ondulations à travers l’économie. Et que dire de l’inflation alimentée par l’énergie ?

Vous noterez pour conclure, que l’Angleterre est en train de s’effondrer comme annoncé il y a quinze ans par LIESI, juste après la mort d’Elizabeth II. C’est un signe d’espoir, car la perfide Albion va entraîner toute l’Europe dans la sa chute et, à un certain moment, un prétendu Empire du côté de l’Atlantique… dont la force de la monnaie illustre tellement ce qui va advenir.

Nous sommes pour le moment dans la phase II de leur AGENDA globaliste: 1) SANITAIRE 2) ENERGETIQUE et le point 3 achèvera tout… C’est pourquoi la Russie fait enfin son entrée sur l’Echiquier.

Si seulement les peuples avaient encore la Foi de leurs pères, ils comprendraient que Satan est menteur et homicide. Mais non, les marionnettes politiciennes et économiques de la Synagogue de Satan vont poursuivre (encore un peu) leur dialogue mensonger… probablement selon le déroulement exposé dans la série de la Lettre des Prophéties 205-216.

Comme les gens sont aveugles alors que tout est si évident. Malheureusement, cet aveuglement fait la force de leurs exterminateurs.

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici