Quels devoirs nous impose le dogme de la Communion des saints ? – Partie II

691

 

1°) Il nous oblige à nous montrer, par une vie sainte, dignes de la grande famille dont nous sommes les membres. Songez, dit-on aux enfants de famille, au sang qui coule dans vos veines : c’est le sang de héros. Soyez dignes d’eux, et ne donnez pas le scandale d’une race dégénérée. Les saints, du haut du ciel, nous tiennent le même langage : Membres de notre famille, membres de notre corps, soyez dignes de nous ; vivez comme nous avons vécu. Ce que nous avons pu, pourquoi ne le pourriez-vous pas ? — 2°) La Communion des saints nous impose le devoir d’invoquer les saints avec confiance, de les honorer, surtout aux jours de leurs fêtes, de les aimer comme nos bienfaiteurs, et de penser souvent à eux comme à nos modèles ; de regarder la terre comme un exil, et de soupirer après notre réunion dans leur aimable société. —3°) Elle nous impose le devoir de prier beaucoup pour les âmes du purgatoire, et de gagner pour elles le plus d’indulgences possible. — 4°) Enfin, elle nous prescrit de nous aimer tendrement les uns les autres, comme membres d’un même corps. Qui dit communion exclut division et froideur. Ainsi le comprenaient les premiers chrétiens, qui ne formaient tous ensemble qu’un cœur et qu’une âme ; ainsi l’entendait saint Paul, quand il disait aux fidèles : Ayez tous ensemble un même esprit, une même âme, une même entente, un même cœur.

Nous terminerons par ce reportage d’une courte durée sur les âmes du Purgatoire. Nous devons faire dire des messes valides pour les sauver du Purgatoire, et réciter des prières dévotement (avec des indulgences) à leur intention pour les soulager de leurs souffrances au Purgatoire. Nous devons tout faire afin qu’elles achèvent leur purification et aillent vitement au Ciel… et prier à leur tour pour notre salut éternel.

Ne sombrons dans la fausse religion de tous ces antipapes du concile qui ne cessent de déchirer l’enseignement des apôtres, des princes et des saints de l’Eglise catholique. Ce sont des menteurs, des révolutionnaires qui abusent tant de gens qui ne font pas l’effort de puiser à la source de l’enseignement constant de l’Eglise, notamment sur les âmes du Purgatoire. Qui peut avoir intérêt à tromper les familles sur le devenir éternel de leurs aînés ? Les sectateurs de Satan et leur liberté religieuse dont les révolutionnaires de Vatican II ont fait l’un de leur cheval de bataille.

Regardez maintenant cette vidéo…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici