Comment réaliser un holocauste mondial à partir de famines créées – Partie 1

1328

 

Le Forum économique mondial (WEF) a clôturé sa dernière conférence à Davos par un sombre avertissement sur les dangers de la « dépendance aux protéines de viande dans l’alimentation quotidienne » et un appel à manger des vers, des mouches, etc., ainsi que des substituts d’OGM durables. L’objectif étant de réduire la consommation de viande. Ils veulent tuer les animaux de viande pour les populations et garder juste ce dont ils ont besoin pour leur convenances personnelles. Mais cela ne fera jamais l’objet d’une publication du WEF.

Tel est donc l’ordre donné aux gouvernements qui sont tous inféodés à ces pervers eugénistes. Ils veulent que les populations prennent l’habitude de consommer des alternatives à la viande, en plus des vers et des insectes…

Non seulement ces réseaux veulent liquider des milliards d’êtres humains, non seulement ils fomentent crise après crise en faisant croire que ces répétitions sont un hasard, mais les artisans de la “grande réinitialisation” veulent que preniez vitement l’habitude de manger des algues, des lentilles, des cactus, des épinards, des champignons, du gombo (belmosh), des graines d’avocat et d’autres aliments climatiquement sains.

Les experts du climat, qui se prostituent comme la plupart des journalistes et des médecins, affirment que le système alimentaire représente un tiers des émissions mondiales totales de CO², et qu’il est urgent de changer les normes de nutrition personnelle. Seule une transition urgente vers un régime “à base de plantes” de cactus et de vers “pourrait empêcher la perte de milliers d’espèces sauvages“.

On apprend de ces fadas, que dans le cadre d’un projet du WEF aux Pays-Bas, une centaine d’écoles ont déjà inclus les insectes et les vers de farine dans leurs menus. En Australie, les élèves de plus d’un millier d’écoles sont déjà nourris avec des coléoptères et apprennent à le considérer comme la “nouvelle normalité”. Les médias affirment que les enfants consomment des croustilles et des collations de nouvelle génération contenant des protéines d’insectes respectueuses de l’environnement fabriquées par Circle Harvest. Le New York Post a récemment partagé un article sur les hamburgers de vers, affirmant que leur consommation pourrait conduire à une solution à la faim dans le monde. L’article cite des scientifiques sud-coréens qui ont cuit des vers de farine/larves de coléoptère avec du sucre pour créer de la viande. Vous voyez donc comment ils cherchent à justifier le fait que vous devez mangez ce qu’ils veulent… au nom de a nouvelle religion climatique, tant serinée par la Rome luciférienne actuelle.

Bien sûr, des gens sérieux, des scientifiques et des médecins impartiaux avertissent : les insectes ne sont pas sans danger pour la consommation humaine. (Seuls les oiseaux peuvent digérer les insectes de manière relativement sûre.) Les insectes contiennent de la chitine (leur enveloppe extérieure dure est constituée de cette substance), qui n’est pas traitée par le tractus gastro-intestinal humain. De plus, il existe un polysaccharide qui accélère le développement du cancer, ainsi que des parasites et des champignons chez l’homme. De plus, les insectes contiennent des stéroïdes métamorphiques, en particulier l’ecdystérone. Le WEF le sait très bien et c’est la raison pour laquelle EUX n’ont pas l’intention de manger comme le bétail humain.

Quant à la viande artificielle, des études montrent qu’elle est toxique. L’intoxication apparaît même chez les rats qui ont été nourris avec de la viande de soja de l’Impossible Burger – le soi-disant burger à base de plantes dont l’ingrédient clé est une protéine appelée léghémoglobine de soja (SLH), dérivée de levure génétiquement modifiée (OGM). Cependant, ces produits continuent de remplir activement le marché, comme les restaurants et les supermarchés aux Etats-Unis…

Nous sommes donc toujours et plus que jamais dans un processus de génocide des populations, car l’Elite de Davos entend bien continuer à manger sainement ! Ils continuent d’ailleurs à utiliser leurs avions pour n’importe quel trajet futile alors que les médias à leurs ordres veulent vous faire plonger dans un âge sombre, sans énergie et sans viande… Inutile de tourner autour du pot, ils veulent vous faire crever.

On trouve déjà des fadas s’engager dans ce processus de transformation. Il leur faudra, au préalable, que les gouvernement organisent les conditions nécessaires pour faire crever de faim les populations, et ainsi cautionner cette transition alimentaire. Mais c’est un jeu d’enfants… comme on le voit déjà sur le plan énergétique.

Donc, ils expliquent que la nourriture des insectes est courante dans les cuisines nationales des pays pauvres d’Afrique (Botswana, Ouganda, Cameroun, République démocratique du Congo, Ghana), d’Asie (Cambodge) et d’Amérique du Nord (Mexique). De fait, l’industrie agroalimentaire en Occident propose non seulement de les consommer, mais de les cultiver à l’échelle industrielle sur divers milieux nutritifs, dont des déchets organiques.

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici