Notre ennemi ne s’appelle pas Poutine mais « le gouvernement européen »

982

 

L’UE a décidé de mettre un plafond de prix de 60 $ sur le pétrole russe. Que va-t-il se passer maintenant ?

A partir du 5 décembre, l’UE a imposé un embargo sur les livraisons maritimes du pétrole russe, ainsi qu’une interdiction de son transport et de son assurance pour les pays qui n’adhèrent pas à l’embargo. 

Dans le monde réel, ce ne sont pas les pays qui achètent le pétrole, mais les entreprises. Par exemple, dans le port baltique de Ventspils, le négociant en pétrole Trfigura mélange le pétrole russe avec du pétrole norvégien dans une proportion de 49 à 51 et le vend à des entreprises européennes. De plus, officiellement, il n’y a pratiquement plus de pétrole transporté de Russie vers l’Europe par voie maritime. Le volume est tombé à 770 000 b/j en octobre contre 1,6 mb/j en janvier.

Où est passé le pétrole russe ? En Inde et en Chine. L’Inde a acheté environ 40% de toutes les exportations de brut de l’Oural par la mer en novembre, battant le reste du monde. Et ce n’est pas le gouvernement qui achète mais les entreprises indiennes. C’est ce que le ministre indien de l’énergie a déclaré aux médias américains.

En Méditerranée, la Turquie est devenue le principal acheteur de pétrole de l’Oural, représentant 15% des expéditions par voie maritime. En d’autres termes, l’UE achète déjà le pétrole russe avec une majoration qu’impose la Turquie, l’Inde et même l’Egypte.

L’administration américaine a clairement fait savoir aux Indiens qu’ils pouvaient continuer à acheter du pétrole russe sans plafonnement des prix tant qu’ils n’utilisaient pas les services de sociétés européennes. Il est évident que les plus grands terroristes du XXIème siècle de la planète (les Etats-Unis), qui jusqu’à présent ont refusé d’acheter du pétrole russe, recommenceront eux-mêmes à acheter ce pétrole ou les produits pétroliers pour leur marché, quand les idiots utiles d’Européens s’imposeront des blocages pour détruire leur économie. Ensuite on verra encore des freluquets pavaner dans les salons de la Maison Blanche pour demander du pétrole hyper majoré pour chauffer les zombies d’européens.

En attendant, non seulement le volume des produits pétroliers de la Russie vers l’Europe ne diminue pas, mais au contraire augmente ! En particulier, pour le diesel. Du 1er au 24 novembre, l’UE et le Royaume-Uni ont reçu près de 50% de leurs importations de diesel de Russie, et ce par voie maritime. Le niveau de dépendance au diesel russe a fortement augmenté depuis octobre. Puis l’UE et le Royaume-Uni ont fortement augmenté leurs achats en raison des grèves qui ont mis à l’arrêt les capacités de raffinage françaises. 

Le plus drôle ? Le 5 février 2023, l’UE arrêtera les importations maritimes de diesel et d’autres produits pétroliers en provenance de Russie… Vous y comprenez quelque chose ? La réponse pourrait expliquer les prochaines guerres civiles en Europe… Prions pour la conversion de ces marionnettes au service de la Synagogue de Satan.

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE LIESI

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE  LISO

 

SOMMAIRE DE LA LETTRE DES PROPHETIES

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici